العربية
PRÉSENTATION
ACTIVITÉS
SITUATION ALIMENTAIRE
MULTIMEDIAS
AVIS
Hodh Echarghi : Lancement du programme national de nutrition scolaire

Le programme national de nutrition scolaire a été lancé, lundi, à partir de l’arrondissement de Bousteila, wilaya du Hodh Echarghi, par une délégation gouvernementale, comprenant le ministre de l’Education nationale de l’Enseignement technique et de la Réforme, le Délégué général pour la solidarité nationale et la lutte contre l’exclusion(Taazour), et le commissaire la Sécurité alimentaire.

La nutrition scolaire représente la première approche multisectorielle adoptée par le gouvernement mauritanien dans ce domaine vital.

Elle constitue, également, un réseau efficace de filets sociaux de nature à absorber les chocs sociaux et encourager l’investissement dans le capital humain, en plus de son impact positif sur la santé des écoliers et l’amélioration de leur niveau éducatif par la complétude du cycle, et celui de l’assiduité dans les classes.

Les cantines scolaires matérialisent le principe de solidarité sociale, de suppression des disparités et de consolidation de la cohésion sociale, tout comme elles représentent le fondement de l’école Républicaine.

La première composante de ce programme ciblera, graduellement, près de trente mille élèves issus de cent soixante écoles des wilayas des deux Hodh, du Gorgol, du Trarza, de l’Adrar, de Dakhlet-Nouadhibou, de Tiris-Zemmour et de l’Inchiri.

S’exprimant pour la circonstance, le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Réforme, M.Mohamed Malaïnine Ould Eyih, a précisé que le programme constitue la matérialisation la plus expressive de l’harmonisation et la complémentarité des efforts gouvernementaux dans le cadre des politiques éducatives, de la sécurité alimentaire et de la lutte contre toutes les formes de l’exclusion et de la marginalisation.

« Le lancement du programme, à partir du Hodh Echarghi, et particulièrement, la localité de Bousteila, traduit la détermination du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à faire profiter le citoyen, partout où il se trouve dans le pays, de ses services, et de privilégier les zones les plus reculées et les catégories sociales démunies. Plus de 147 mille élèves répartis sur 800 écoles à l’échelle nationale profiteront de programme, financé à hauteur de 14 milliards MRO », a-t-l poursuivi.

Le ministre a, enfin, exprimé ses remerciements pour tous les partenaires au développement, et en particulier le PAM et le ministère Américain de l’agriculture pour leur soutien généreux qu’ils apportent au programme.

Pour sa part, le Délégué général pour la solidarité nationale et la lutte contre l’exclusion(Taazour), M. Mohamed Mahmoud Ould Bouasriya, a précisé que l’enseignement occupe une place de choix dans les plans et programmes de sa délégation, programme qui visent dans leur globalité la création d’un développement inclusif dans les milieux défavorisés, afin de leur assurer l’insertion économique et sociale, et de renforcer leur taux d’accès aux services essentiels.

« Par ces programmes nous parviendrons à matérialiser la vision du Président de la République au sujet de l’apport de l’enseignement, en tant qu’ultime moyen de garantir l’émancipation économique et la prospérité sociale individuelle et collective », a-t-il noté.

Le délégué Taazour a, également, indiqué que le soutien de son institution à l’enseignement englobe toute les composantes de notre système éducatif y compris le développement des infrastructures, le renforcement de la qualité et l’amélioration des conditions de vie dans le milieu scolaire, chapitre pour lequel elle a consacré, sur ses propres ressources, une enveloppe d’un milliard neuf cent millions MRU, destinée à la nutrition de trente mille élèves.

« Les efforts de la délégation Taazour visent à garantir l’enseignement des générations montantes et à briser le cercle de la pauvreté intergénérationnelle », a-t-il conclu.

Pour sa part, le commissaire à la sécurité alimentaire, M. Hbibi Ould Ham, a précisé que son commissariat met son expertise et sa longue expérience dans le domaine au service du programme national de nutrition, surtout sa capacité d’acquérir et de mobiliser, de transporter et de stocker les produits alimentaire, surtout ceux destinés aux cantines scolaires, au service de ce programme.

Il a enfin recommandé l’introduction des produits locaux dans les paniers alimentaires offerts aux cantines scolaires, afin de créer une source de revenu pour les populations rurales et villageoises.

Pour sa part, le maire de Bousteila, M. Sghaïr Ould Himine, a exprimé la satisfaction des habitants de sa commune pour le lancement de ce programme, qui dénote de l’intérêt qu’accorde le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à l’accès des populations, partout dans le pays, aux services essentiels.

Pour sa part, M. Paulo Oliviera, directeur adjoint du PAM en Mauritanie, a précisé que cet évènement témoigne de l’engagement de son institution à accompagner la Mauritanie dans ses efforts visant l’amélioration des conditions de vie des populations.

Il a ajouté que la coopération du PAM avec la Mauritanie remonte à l’année 1963 et couvre tous les domaines de l’éducation, à travers les cantines scolaires

Quant au représentant de l’ONG counterpart international, M.Désiré Yameogo, il a félicité la Mauritanie pour la pérennité des rations alimentaires.

Il a noté que son ONG contribue, à travers le programme « l’avenir nous appartient », sur financement américain de 22 millions de dollars et sur une durée de cinq ans.


Rechercher :
 
   
Commission de passation des marchés publics
Avis d’attribution de marché
Avis d’annulation de marchés
Publication du plan prévisionnel de passtion de marchés revisé 2021
Avis général et PPM
Annonces
Publication d’avis
Les focus du CSA
Le Projet PLIACEM (Vidéo)
Les services de transport
Les services des stocks
L’ARC : Mutuelle panafricaine d’assurance sécheresse